Une discipline sans réflexivité peut-elle être une science ? Épistémologie de l’économie


Collection libre cours, Editions de la Sorbonne, Paris, Novembre 2021

Description

La crise financière en 2008, puis la pandémie de 2020 ont mis au jour la fragilité des acquis de la discipline économique. C’est l’organisation même de la profession qui est en question, car elle a induit faiblesse méthodologique et absence de réflexivité épistémologique. La recherche en économie est ainsi passée d’une quête des fondements théoriques à une myriade d’analyses empiriques, mobilisant les avancées des techniques statistiques et de vastes bases de données. L’institutionnalisation de plus en plus poussée de la profession est porteuse d’incitations qui livrent de remarquables professionnels, spécialistes de la modélisation et de l’analyse statistique, mais peu de chercheurs capables de conceptualiser à nouveau les bases de la discipline. À la lumière d’Émile Durkheim, cette floraison témoigne d’une anomie dans la division du travail chez les économistes. Aussi, d’éminents titulaires du prix d’économie en l’honneur de Nobel ont-ils plaidé pour un retour réflexif sur les conséquences de la hiérarchie des revues, des procédures de recrutement et de la délégation à la bibliométrie du pilotage des orientations stratégiques de la profession. Où sont les agora qui permettraient une confrontation large, rigoureuse et permanente entre programmes de recherche et théories ? Leur création pourrait être le terreau d’une bifurcation de la discipline économique, en particulier de sa réinsertion tant dans les sciences de la nature que dans celles de la société.

 

Pandémie, incertitude et parole gouvernementale


Alternatives Economiques , Chroniques, 4 mai 2021

Covid-19 et régulation : comment une théorie analyse une conjoncture originale


Réponse à la note de lecture de Cédric Durand, Revue de la régulation 30 | 1er semestre/spring 2021 | 2021 : Les figures de l’État-actionnaire

De la théorie de la régulation aux capitalismes à l’épreuve de la pandémie


C’est une crise terrible pour le capitalisme traditionnel


Entretien avec Grégoire Normand, La TribuneN°7117, 27 mars 2021.

Quand la crise oblige à repenser l’économie – (France Culture)


  • Les matins de l’Economie, France culture, Pour enrichir et approfondir les questions d’actualité, deux séquences d’invités : la Question du jour à 7h13 que Guillaume Erner posera au meilleur expert du sujet, Robert Boyer. Le grand thème du jour qui occupera, en deux parties, le cœur des Matins de 7h40 à 8h00 et de 8h20 à 8h45.le 13 janvier 2021.

Les économistes face à la pandémie


Intervention de Robert Boyer, Institut des Amériques, dans le cadre de la conférence « Penser autrement le monde d’après : la responsabilité des économistes » . Visioconférence organisée par l’Association Française d’Économie Politique (AFEP), Novembre 2020.

 

1️⃣ Comment analyser la crise ? 2️⃣ Quelle analyse faites-vous de la crise ? 3️⃣ Quelles sont les perspectives ?


C’est le retour du #TQA ! Cette semaine, Isabelle ThisSaint-Jean a interrogé Robert Boyer, économiste et un des pères fondateurs de l’économie de la régulation. Il nous livre son analyse de la crise que nous traversons et développe les perspectives à venir.  Le 14 décembre 2020. PS – Parti socialiste

 

La pandémie et la gestion du nouveau trilemme : santé, économie et liberté : Quelles réponses


À l’occasion de la sortie du livre de Robert Boyer, Les capitalismes à l’épreuve de la pandémie, et en présence de l’auteur, Séminaire du Centre Cournot, lundi 30 novembre 2020

Intervenants :
Hans-Helmut Kotz (Université Goethe / Université Harvard)
Xavier Ragot (OFCE)
Robert Boyer (Centre Cournot / Institut des Amériques)

https://www.centre-cournot.org/seminaires_fr.html  https://vimeo.com/487605929

Théorie de la Régulation : Concepts et méthode


Powerpoint et zoom Présentation visio-conférence pour le DEA – EHESS, 2 décembre 2020

 l’enregistrement en mp4 (y compris le tâtonnement initial, cel
commence vraiment à la minute 13)
1 2 3 11