¿Qué significa la creciente variedad de capitalismos contemporáneos para la teoría económica?


Capitulo 2, Variedades de capitalismos en crisis, Alberto Aziz Nassif e Ilán Bizberg (coordinadores), El Colegio de Mexico, 2021, p. 49-102.

La pandémie et la gestion du nouveau trilemme : santé, économie et libertés – Quelles réponses ?


Séminaire du Centre Cournot à l’occasion de la sortie du livre Les capitalismes à l’épreuve de la pandémie, le lundi 30 novembre 2020

Avec comme intervenants : Hans-Hemut Kotz (Universit » Goethe / Université d’Harvard) et Xavier Ragot (OFCE)

Les économistes face à la pandémie


Intervention de Robert Boyer, Institut des Amériques, dans le cadre de la conférence « Penser autrement le monde d’après : la responsabilité des économistes » . Visioconférence organisée par l’Association Française d’Économie Politique (AFEP), Novembre 2020.

 

Valéry Giscard d’Estaing : figure emblématique de l’élite française


Alternatives Economiques, Economie+, 3 décembre 2020.

 

Como superar la pandemia: Un analisis regulacionista


Encuetros de Geopolítica y Economía Política Internacional en la Universidad Nacional de Moreno« , El rol de las finanzas en la reconstrucción de la pospandemia.MIERCOLES 11/11/2020(Argentina).

 

Préface


Préface à l’ouvrage  Les trente glorieuses au Canada, Gérard Boismenu, Del Busso Éditeur, Novembre 2020. 

Les Trente Glorieuses?: c’est l’expression consacrée pour désigner la période qui va de la fin de la Deuxième Guerre mondiale jusqu’au «choc pétrolier» de 1973. Ce sont des années de forte croissance économique pour l’ensemble des pays dits développés, notamment pour les pays dévastés par la guerre, comme la France, l’Allemagne, l’Italie, ou le Japon, mais aussi pour les États-Unis et le Canada. C’est d’abord au sujet de la France qu’on a utilisé l’expression pour mettre en évidence des phénomènes de grands changements, pas seulement économiques, mais aussi sociaux, démographiques et culturels. La situation au Québec et dans l’ensemble du Canada s’inscrit dans le même mouvement, mais bien sûr avec des particularités, qui font aussi ressortir les côtés moins «glorieux» de l’époque.

Interdit d’interdire (RT France)


  • Interdit d’interdire / Culture : numéro 156, Frédéric Taddeï reçoit Robert Boyer, économiste, pour son livre «Les capitalismes à l’épreuve de la pandémie», aux éditions La Découverte. 5 octobre 2020.
    En savoir plus sur RT France 

 

Les capitalismes à l’épreuve de la pandémie


Editions la découverte, Paris, 1er Octobre 2020.

Annexes : Graphiques, figures et tableaux complémentaires à l’ouvrage, Présentation, Introduction, Chapitre 1, Chapitre 2, Chapitre 3, Chapitre 4, Chapitre 5, Chapitre 6, Chapitre 7, Chapitre 8, Chapitre 9, Conclusion.

Depuis le début de la crise mondiale de la covid-19, les questionnements sur l’avenir des capitalismes se sont multipliés. Et nombre de voix se sont élevées pour que les « jours d’après » ne soient plus jamais comme « ceux d’avant ». Dans le court terme, les pronostics étaient confrontés à une incertitude radicale, invitant à la prudence : il faudra du temps pour démêler l’écheveau des responsabilités et construire d’éventuelles alternatives.
D’où l’importance de comprendre les ressorts de la crise. Comme l’a montré le célèbre 18 Brumaire de Louis Bonaparte de Marx (1852), les meilleures analyses « à chaud » sont le fait d’auteurs ayant une vision de la dynamique du système sur un horizon long. C’est pourquoi Robert Boyer, contributeur majeur de l’École de la régulation – qui étudie l’économie comme partie intégrante de sociétés traversées par l’histoire –, est bien placé pour relever ce défi. Lors de crises précédentes, il a démontré la valeur explicative de cette approche, qui prend en compte à la fois les inerties tendant à la reproduction du système et les forces impulsant sa transformation : l’issue n’est pas écrite à l’avance et plus longtemps durent les crises, plus le retour à la situation antérieure devient improbable.
Dans cet essai, l’auteur donne à comprendre les processus déclenchés en 2020 et éclaire sur le champ des possibles. La dislocation des relations internationales, l’éclatement de la zone euro, la déstabilisation de l’État social, la montée des populismes ne sont pas improbables. Mais n’est pas non plus exclue une grande bifurcation vers un nouveau modèle construit sur la complémentarité entre éducation, formation, santé et culture, qui répondrait à la demande de solidarité des citoyens et aux exigences de la transition écologique.

¿Capitalismo de plataforma transnacional, capitalismo de estado o un declive impuesto por la ecología?


Espagnol. Présentation Powerpoint, Conférence au Colegio de Mexico le 16 janvier 2020.

The French State Capitalism in Comparative and Historical Perspective


  • The French State Capitalism in Comparative and Historical Perspective

Presentation Powerpoint prepared for EACES Workshop « The Rise of State Capitalism: consequences for economic and political development”, Moscow, April 10 and 11, 2019

1 2 3 7