La lutte contre l’inflation appelle l’innovation et non pas un retour à l’orthodoxie


Tribune, Le Monde, Débats – Economie, 06/07/2022

La lutte contre l’inflation appelle l’innovation, et non un retour à l’orthodoxie


Journal Le Monde, Chronique « Idées »,  Jeudi 7 juillet 2022, p. 26.

Tribune « Débats-Economie »

Le capitalisme de plateforme, une question de pouvoir


Revue Germinal : Le socialismes face aux rivalités mondiales, n° 4, 054, Mai 2022

Le capitalisme de plateforme : quel futur ?


https://youtu.be/MjhmvHiE7C8

Participation au séminaire de la Fondation Gabriel Péri, Séance 4 du séminaire Capitalisme: vers un nouveau paradigme? , Paris, 17 mars 2022 , séance avec Frédéric Boccara et Robert Boyer, animation: Stéphanie Gwizdak.

Une approche comparative de la Covid-19 dans les Amériques : un analyseur et un accélérateur


Participation à l’ouvrage La pandémie de Covid-19. Expériences américaines, sous la direction de Capucine Boidin-Caravias, Claudia Damasceno, Marion MagnanFrançois-Michel Le Tourneau et Hervé Thiéry, Partir I : Impacts continentaux et nationaux de la pandémie, Chapitre 1C° Lectivo, Editions de l’IHEAL, mars 2022

 

Une discipline sans réflexivité peut-elle être une science ? Épistémologie de l’économie


Collection libre cours, Editions de la Sorbonne, Paris, Novembre 2021

Description

La crise financière en 2008, puis la pandémie de 2020 ont mis au jour la fragilité des acquis de la discipline économique. C’est l’organisation même de la profession qui est en question, car elle a induit faiblesse méthodologique et absence de réflexivité épistémologique. La recherche en économie est ainsi passée d’une quête des fondements théoriques à une myriade d’analyses empiriques, mobilisant les avancées des techniques statistiques et de vastes bases de données. L’institutionnalisation de plus en plus poussée de la profession est porteuse d’incitations qui livrent de remarquables professionnels, spécialistes de la modélisation et de l’analyse statistique, mais peu de chercheurs capables de conceptualiser à nouveau les bases de la discipline. À la lumière d’Émile Durkheim, cette floraison témoigne d’une anomie dans la division du travail chez les économistes. Aussi, d’éminents titulaires du prix d’économie en l’honneur de Nobel ont-ils plaidé pour un retour réflexif sur les conséquences de la hiérarchie des revues, des procédures de recrutement et de la délégation à la bibliométrie du pilotage des orientations stratégiques de la profession. Où sont les agora qui permettraient une confrontation large, rigoureuse et permanente entre programmes de recherche et théories ? Leur création pourrait être le terreau d’une bifurcation de la discipline économique, en particulier de sa réinsertion tant dans les sciences de la nature que dans celles de la société.

 

Le capitalisme de plateforme : une analyse socio-économique


Socio-Economic Review , 2021.

Résumé

L’émergence de plates-formes multinationales organisant l’interaction d’une multiplicité d’entreprises et de consommateurs est analysée par l’approche de la théorie de la régulation. La chute de Yahoo! puis l’essor de Google, Amazon, Facebook, Apple et Wikipédia donnent une impulsion sans précédent à la construction de nouvel écosystème porté par un flux constant d’innovations sur l’information. Peut-elle définir une nouvelle configuration dans l’histoire des capitalismes ? Contre l’hypothèse d’un déterminisme technologique, différents types de plateformes peuvent coexister et dessiner des reconfigurations contrastées du monde moderne : un capitalisme de plateformes de marché aux USA, une société de contrôle panoptique en Chine, alors qu’idéalement l’Union européenne vise à convertir l’information en un Commun mondial, surveillé par les citoyens.

 

Geopolítica, nuevos escenarios América Latina y pugnas por la hegemonía global


ROBERT BOYER en direct à Nacional  Tv Perú   #ENTREVISTA 30 juillet 2021

destacado economista y académico representante de la escuela de la regulación

La Covid-19 dans les Amériques : Un analyseur et un accélérateur. Premiers enseignements d’une analyse comparative


Participation au Colloque de l’Institut des Amériques « Un an de Covid-19 dans les Amériques  Première table ronde organisé les 27 et 28 avril 2021 par l’Institut des Amériques, l’UMR iGlobes, Mondes Américains (EHESS), l’IHEAL CREDA (Université Sorbonne Nouvelle) et le Campus Condorcet. Discussion : François-Michel Le Tourneau (iGlobes – CNRS). Interventions : – « L’irruption de la Covid-19 dans les Amériques, un an après » par Robert Boyer (CNRS). – « Les formes territoriales de la gestion de la pandémie au Pérou et en Équateur : entre crise organisationnelle et déficit de démocratie » par Fernando Barragan (IAEN Equateur), Maria Teresa Ore (PUCP) et Évelyne Mesclier (IRD). – « La pandémie de Covid-19, un catalyseur des mobilisations sociales au Guatemala ? Une enquête «à distance» entre ruptures et continuités » par Laura Cahier (Aix-Marseille Université) et Garance Robert (Université de Montréal). – « Le vote par correspondance aux États-Unis, nouvelle fracture partisane à l’ère Trump et post-Trump » par Marion Marchet (Sorbonne Université) et Victoria Gonzalez Maltes (EHESS – ENS). Avec la participation de Frédéric Keck (CNRS – LAS).

De la théorie de la régulation aux capitalismes à l’épreuve de la pandémie


1 2 3